étiquette : Orange


Asperges vertes à la gremolata, Feta rôtie au miel et au thym

« Je m’arrêtais à voir sur la table, où la fille de cuisine venait de les écosser, les petits pois alignés et nombrés comme des billes vertes dans un jeu ; mais mon ravissement était devant les asperges, trempées d’outre-mer et de rose et dont l’épi, finement pignoché de mauve et d’azur, se dégrade insensiblement jusqu’au pied — encore souillé pourtant du sol de leur plant — par des irisations qui ne sont pas de la terre. Il me semblait que ces nuances célestes trahissaient les délicieuses créatures qui s’étaient amusées à se......

Lire le billet


Poireaux tout en cheveux et agrumes

Grâce à une enfance rythmée par les épisodes d’Ulysse 31_ une transposition ambitieuse et jouissive de l’odyssée d’Homère dans un futur lointain et en dessins animés, excusez du peu _, j’ai très tôt développé une passion pour la science-fiction sous toutes ses formes. Oui, il n’y pas que Devdas et Victor Hugo dans la vie. Et c’est ainsi qu’au hasard d’une pérégrination livresque dans le rayon SF de ma librairie de province et de bon goût, je suis tombée par hasard sur un livre au titre étrange : Des milliards de tapis de cheveux,......

Lire le billet


Chorba à l’orge et aux légumes d’automne, condiment oranges-amandes

Dans le train il y a Madame qui pose beaucoup de questions et Monsieur qui ne sait pas, ou plus. « Qu’est-ce qu’on mange ce soir ? –Je ne sais pas . « Qu’est ce qu’on fait pour Saint-Nicolas ? » -Je ne sais pas. « Et pour les enfants ce week-end » ? –Je ne sais pas. Dans le train il y a une jeune fille qui pleure. J’ose l’aborder pour la consoler. C’est un chagrin d’amour, un chagrin semblable à des millions d’autres et pourtant singulier, unique, incomparable. Nous entamons timidement une conversation mais son arrêt est déjà......

Lire le billet


Crêpes à la courge spaghetti, sauce caramélisée à l’orange

De 1563 à 1572 Giuseppe créa les quatre  saisons. Mais non pas le musicien, mais le peintre, le facétieux et déjanté milanais Giuseppe Arcimboldo ! Déjanté parce que Giuseppe invente un style pictural pour le moins étonnant : des têtes composées, portraits allégoriques proches de la caricature et réalisés en mélangeants fruits, légumes et toute sortes de végétaux  dans une fausse  et joyeuse cacophonie phytomorphe....

Lire le billet


Pickles de carottes aux agrumes et aux épices douces

Vendredi ,20h28 : deux heures après les faits. L’on se dit qu’on va ouvrir légèrement,  à peine entrebâiller le pot, le temps de jeter un regard furtif, de vérifier la transformation du liquide, la texture du légume, la douceur des épices, subrepticement, en mode flibustier des cuisines. Et puis on fait appel au sang-froid d’un ancêtre britannique imaginaire pour résister à la tentation. Et l’on se retient, mortifié et brulant de curiosité....

Lire le billet


Quatre Salades De Saison
juin 05, 2016

Quatre salades de saison

Je suis le ténébreux, le veuf l’inconsolé, le prince d’aquitaine à la tour abolie : ma seule étoile est morte et mon luth constellé porte le soleil noir de la mélancolie. Je me prenais pour un desdichado nervalien du dimanche après une semaine placée sous le signe de la drache et de la grève réunies, toute deux  très nationales. Et c’est au moment où mon corps avait atteint son seuil maximal d’humidité que soudain le soleil refit surface timidement d’abord puis  effrontément, sans crier gare....

Lire le billet


Salade de rhubarbes et d'asperges marinées à l'orange

Je m’en allais les poings dans mes poches crevées, dans une allée du parc mitoyen et le capitaine Akka m’accompagnait. Les arbres bruissaient de pluie, le gravier crissait sous mes pas et sous les palmes du capitaine. Une odeur de sous-bois et d’ail des ours nous submergea bientôt. Oh là là que de nourritures splendides j’ai rêvées ! Pardon, cher Rimbaud pour cet hommage très incertain....

Lire le billet


terrine d'orge

Lunch no jouu (ランチの女王) littéralement » La reine des déjeuners » fait partie de mes feuilletons japonais préférés. Car quand je ne mitonne pas ou que je ne suis pas plongée corps et âme dans un bouquin, j’ai une passion coupable pour les Jdramas, contraction de « japanese doramas » alias feuilletons nippons. Vous vous en doutiez peut-être lors de la recette du bol comestible ou je digressais déjà à propos d’un autre feuilleton japonais : « Pan to Pan to Supu to Neko Biyori ») ....

Lire le billet


Betterave et halloumi en salade

C’est en sortant de la projection du film « Les délices de Tokyo » que l’idée de cette recette a germé dans mon esprit puis dans mon estomac. Dans cet ordre. Oui un jour, promis, nous ferons le procès des traductions françaises fantaisistes de titres de films étrangers. Car le titre original est « An » , tout simplement la pâte de haricots azukis sucrée, très prisée dans les desserts japonais. Avec en toile de fond la préparation des dorayakis , pancakes japonais fourrés à la pâte d’azukis, « An » est une œuvre poétique, contemplative, poignante et......

Lire le billet


orzotto carottes toute!

Bombance et ripaille aidant, les plus chanceux d’entre nous auront fait bonne chère pendant les fêtes. Après des années d’utilisation insouciante je viens d’apprendre enfin l’étymologie de cette expression ! Il ne s’agit donc nullement d’un dévoiement voire d’une ancienne orthographe du mot « chair » : dans le cas qui nous occupe Chère signifie « Visage ».Cerveau est issue de la même racine et l’expression initiale serait en fait « faire bonne chère à quelqu’un » c’est-à-dire bonne figure, montrer son meilleur visage....

Lire le billet


Page 1 of 212