étiquette : carottes


Salade de lentilles hivernale aux racines et aux oranges sanguines

Nous sommes à Rome, place Saint-Pierre, sous le soleil exactement. Il se dresse d’un air mystérieux et grave, étrangement surmonté d’une croix malgré ses claires origines païennes . Creusé dans un intemporel granit rouge, il mesure 25,31 m de haut pour 8,25 m de large et pèse la bagatelle de 330 tonnes. Il est étrangement dépourvu de hiéroglyphes et contemplerait la folie humaine depuis le règne de Amenhamat II, c’est-à-dire entre… -1829 et -1895 avant notre ère !...

Lire le billet


Bouillon façon pho vietnamien au poulet entier et aux légumes de saison

Tran To Nga pourrait parler pendant des heures de la beauté envoutante du Mékong où elle a grandi. Petite, elle aimait se baigner  dans la « mère de tous les fleuves » et écouter Henri Salvador : c’était l’époque de l’Indochine française et Nga est alors une petite fille insouciante dans ce Vietnam colonial, où ses parents tiennent une pâtisserie prospère. Mais l’insouciance ne dure qu’un temps et les chansons d’Henri sont bientôt remplacées par les clameurs de la guerre. C’est la guerre d’indépendance, contre les français, et la pâtisserie familiale se transforme en lieu......

Lire le billet


Chorba à l’orge et aux légumes d’automne, condiment oranges-amandes

Dans le train il y a Madame qui pose beaucoup de questions et Monsieur qui ne sait pas, ou plus. « Qu’est-ce qu’on mange ce soir ? –Je ne sais pas . « Qu’est ce qu’on fait pour Saint-Nicolas ? » -Je ne sais pas. « Et pour les enfants ce week-end » ? –Je ne sais pas. Dans le train il y a une jeune fille qui pleure. J’ose l’aborder pour la consoler. C’est un chagrin d’amour, un chagrin semblable à des millions d’autres et pourtant singulier, unique, incomparable. Nous entamons timidement une conversation mais son arrêt est déjà......

Lire le billet


Grande salade d’automne aux deux haricots, vinaigrette aux citrons confits

Il y a le  bruit des feuilles qui craquent sous les pas, il y a l’essor majestueux des oies sauvages en route pour d’autres ailleurs, il y a des  arbres qui se dénudent lentement mais surement , il y a des symphonies de rouges et de jaunes, il y a des  soleils brouillés , il y a des yeux un peu brouillés, il y a le marcheur pris au piège de la saison qui décline, comme dirait ce bon vieux Hugo. Il y a tout cela et plus encore. Il y a......

Lire le billet


Epinards aux citrons confits, crêpes carottes pois-chiches

On raconte que jadis, un fier et redoutable prince, parti guerroyer au loin, s’en revint plein de gloire et de fureur apaisée avec dans ses valises un troupeau d’éléphants. Reconnaissons que la notion de bagage était un soupçon différente à l’époque, Thomas Ryan n’étant pas encore né, c’est un fait historiquement prouvé....

Lire le billet


Bouillon de nouilles de riz  citronné aux champignons et aux algues, bœuf mariné à la poire et légumes d’hiver

Sous des conditions normales de température et de pression, prenons deux criquets qui semblent provenir d’espèces différentes : un criquet vert et un criquet brun. Disposons un petit troupeau de criquets (bruns) dans une cage avec un grillage et plaçons chaque criquet de l’expérience devant ses congénères. Le criquet vert, solitaire s’éloigne aussitôt de la foule (loin d’être sentimentale). Le criquet brun, lui, se précipite, tous élytres dehors, vers ses bruyants comparses....

Lire le billet


Boulettes sauce safran et amandes

« Les petits pois , on le sait, sont des objets insaisissables_même les plus grands chefs ont renoncé à faire des petits pois farçis_,surtout si l’on s’obstine, ainsi que l’impose l’étiquette, à les manger à la fourchette et non à la cuiller. Ne venez pas me racontez que les chinois sont plus mal lotis, je vous assure qu’il est plus facile d’attraper un petit pois avec des baguettes que de l’embrocher sur une fourchette .On n’embroche pas les petits pois mais on les ramasse.De tout temps les fourchettes ont été dessinées à......

Lire le billet


orzotto carottes toute!

Bombance et ripaille aidant, les plus chanceux d’entre nous auront fait bonne chère pendant les fêtes. Après des années d’utilisation insouciante je viens d’apprendre enfin l’étymologie de cette expression ! Il ne s’agit donc nullement d’un dévoiement voire d’une ancienne orthographe du mot « chair » : dans le cas qui nous occupe Chère signifie « Visage ».Cerveau est issue de la même racine et l’expression initiale serait en fait « faire bonne chère à quelqu’un » c’est-à-dire bonne figure, montrer son meilleur visage....

Lire le billet