étiquette : Coriandre


Curry Massaman de poulet à la patate douce et aux navets, kochumbir de carottes

On peut être subjugué par la vénusté feutrée d’un nocturne de chopin, ou la richesse veloutée de la voix de Sarah Vaughan. On peut aussi se laisser ensorceler par le timbre irréel et nostalgique de Asmahane et se perdre dans ses yeux d’eau. On peut évidemment s’émerveiller de l’insolente élégance des vers de  Paul Eluard : « La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur, Un rond de danse et de douceur, Auréole du temps, berceau nocturne et sûr, Et si je ne sais plus tout ce que j’ai vécu C’est......

Lire le billet


Bouillon façon pho vietnamien au poulet entier et aux légumes de saison

Tran To Nga pourrait parler pendant des heures de la beauté envoutante du Mékong où elle a grandi. Petite, elle aimait se baigner  dans la « mère de tous les fleuves » et écouter Henri Salvador : c’était l’époque de l’Indochine française et Nga est alors une petite fille insouciante dans ce Vietnam colonial, où ses parents tiennent une pâtisserie prospère. Mais l’insouciance ne dure qu’un temps et les chansons d’Henri sont bientôt remplacées par les clameurs de la guerre. C’est la guerre d’indépendance, contre les français, et la pâtisserie familiale se transforme en lieu......

Lire le billet


Curry d’aubergines à la mode du Chettinad, chutney au coco et aux herbes, riz au safran

Un film indien de 3h40 avec comme sujet principal un match de cricket : j’étais comme vous  ami lecteur, je ne voyais pas bien ce que j’allais faire dans cette galère. Grossière erreur ! Il s’avère que Lagaan, donc un  film Bollywood  de 3h40 avec comme sujet principal un match de cricket , est devenu mon meilleur remède à la mélancolie ! Ne serait-ce que pour la fabuleuse bande son composée par le légendaire A.R Rahman, digne successeur en moins déjanté toutefois, de R.D Burman dont j’avais eu l’occasion de vous parler dans cette recette......

Lire le billet


Ketchup et carpaccio de butternut, fish cakes aux câpres

La courge avait décidé de prendre la tangente , histoire de se la couler douce. Après le duel façon Elie et Clint, ne voila-t ’il pas que la butternut décidait de se dédoubler sur des chemins autrement plus poétiques. La courge admirait secrètement Robert Frost et sa magnifique conclusion dans « the road not taken »: Two roads diverged in a wood, and I— I took the one less traveled by, And that has made all the difference. Sauf que la tête et le corps de la butternut se chamaillaient pour une indépendance à priori......

Lire le billet


Foie de veau à la chermoula en  sauce tomate (kebda m'chermla)

Abats! Le mot est lancé, alea jacta est, et l’abattement se lit aussitôt dans les yeux de votre interlocuteur. Stupeurs et tremblements dans les bicoques des familles où l’on s’est habitué à l’animal sous barquette loin des yeux, du cœur et donc du foie. Et puis point d’effet mode, zéro sur l’échelle des tendances, guère de pics de popularité : le foie ne serait pas assez glamour dirait-on dans les réseaux informés....

Lire le billet


Ma Harira
octobre 02, 2015

Ma Harira

Où l’on s’attaque à l’une des recettes mythiques de la gastronomie marocaine, un pilier des tablées du royaume, c’est un roc c’est un pic… c’est un cap ! Que dis-je, c’est un cap ? … c’est une péninsule ! Ne nous enflammons pas mais foi de Cyrano, chaque foyer à l’est, à l’ouest, au nord ou au sud du Maroc doit avoir sa propre version soigneusement héritée des générations précédentes et jalousement sauvegardée. Car nous abordons là une soupe emblématique du mois de Ramadan au Maroc, une rupture de jeûne ne pouvant......

Lire le billet


Dorade des jours heureux à la chermoula

En ces temps troublés où les poissons ont subitement perdu leurs arêtes, leur têtes et leur peau et ne nous apparaissent plus que comme de pauvres petits filets tristounets sous le fantastique plastique, bravons le conformisme ambiant en nous attaquant à deux beaux poissons bien entiers. En passant nonchalamment devant le poissonnier je n’ai pas pu résister à l’appel du large devant ces dorades aux écailles luisantes. Ni une ni deux, les dorades étaient jetées dans le cabas et s’apprêtaient à affronter leur destin funeste. La cuisine est un jeu cruel on......

Lire le billet