Légumes à ma guise


Tajine d'agneau aux topinambours

Replongeons, amis lecteurs, l’espace d’un article éphémère, dans la grande saga des légumes mal-aimés voire oubliés, une saga avec moult rebondissements où le tubercule boursouflé  d’aujourd’hui tient un rôle de protagoniste majeur; façon soap opera languissant (mais sans le brushing californien)....

Lire le billet


Tofu laqué au gochujang, goguma-bap et pickles de carottes mauves

  Dès les premiers frimas d’automne, de drôles de petites échoppes mobiles et fumantes s’installent dans les rues de la péninsule coréenne , se frayant une place dans la myriade d’autres vendeurs de spécialités culinaires du pays du matin calme....

Lire le billet


Pasta au pesto de chou rouge et à la truite fumée

Sauter bruyamment dans les flaques de pluie. Marcher inélégamment  dans les monceaux de feuilles mortes. Se perdre dans une librairie inconnue en écoutant le bruit du vent, au dehors. Feuilleter un livre au hasard, sans aucune recommandation, insolemment Aspirer sans vergogne les nouilles d’un  bol de ramen brûlant. Se pelotonner douillettement avec le livre inconnu qui ne l’est déjà plus, ou presque. Et puis admirer l’eau de vaisselle bleue intense après avoir bricolé un pesto de chou rouge. Vous l’aurez compris : l’automne nous offre une infinité de plaisirs minuscules  mais intenses ! Revenons ......

Lire le billet


Maakouda (galette de pommes de terre) aux olives noires et aux herbes

La magie de la médina de ma ville natale, Rabat, n’a cessé de me transporter, et de hanter ma mémoire. L’enfance remonte en moi à chaque fois que je m’y rends avec un émerveillement inchangé. Une certaine nostalgie de l’innocence et de cette capacité à faire du monde un territoire de jeu inépuisable y sont sans doute pour beaucoup, ainsi que cette formidable lumière que j’emporte dans mon cœur, partout et de tout temps. Enfant ,le rituel était toujours le même avec mon père : une longue promenade dominicale dans la ville « nouvelle« ......

Lire le billet


Cocotte de lentilles aux légumes d’automne et au chorizo

Tant de quais de gares. Tant de couloirs d’aéroports. Tant de valises, toujours trop pleines. Tant de ciels étrangers. Tant d’adieux et tant de retrouvailles, avec toujours le même souffle au cœur et ces larmes qui s’écoulent, malgré nous, longtemps après. Et comme disait Mahmoud Darwich: ‘Scrute mon front. Tu y verras les roses, palmiers, Les sources, sueur, Et tu me retrouveras, tel que j’étais’ Avions-nous choisi l’exil ou est-ce l’exil qui nous avait choisi ? Et nous voilà attablées devant une humble cocotte de lentilles, dehors la pâle lumière nordique s’évanouissait déjà, derrière......

Lire le billet


Page 1 of 1112345...10...Last »