Où l’on se raconte des salades


Salade de courgettes et de poivrons grillés au citron confit et aux petits légumes

C’est un bout de terre lointaine balayé par les alizés en hiver, par les cyclones en été , une île ovoïde totalement plane peuplée de bernards l’hermite , de tortues ,d’oiseaux et  bordée de récifs coralliens. Aucun arbre n’y pousse, aucune excroissance n’arrête le regard , aucun monticule ne vient perturber la ligne d’horizon : seules quelques broussailles et autres herbes se disputent le sol sablonneux. L’île  Tromelin est désespérément plate....

Lire le billet


Salade de nouilles de riz au chou pointu et aux pêches, vinaigrette au lait de coco

Chaque année au début de l’été, un spectacle étrange se produit sur les bords du fleuve Mississippi. La naïades sortent d’un sommeil qui aura duré trois ans et se préparent à muer : leurs carapaces se fissurent, des ailes humides surgissent comme par magie de la coque flétrie tandis que de petites antennes déploient pour la première fois leur soie fine. Un insecte pataud surgit au monde avant de déployer subrepticement ses ailes aux nervures dentelées à la découverte du ciel. La métamorphose est achevée....

Lire le billet


Truite en Papillote, sauce à la rhubarbe, carpaccio de fenouil

Le rutilant bernard-l’hermite (de son petit non pagurus bernhardus) transporte inopinément des anémones de mer sur sa coquille. Ces dernières camouflent et protègent notre crustacé délicat tandis que le bernard-l’hermite aide les anémones à circuler plus rapidement dans les fonds marins, favorisant ainsi leur recherche de proies. Une sorte de bus sous-marin en somme (avec des pauses repas en prime). Prises d’une intuition bienheureuse, certaines variétés d’acacias développent des branches ou des épines creuses qui leur permettent d’abriter une colonie de fourmis. L’arbre excrète alors un nectar spécifique dont se nourrissent les......

Lire le billet


Salade de jeunes betteraves rôties au bleu et aux noix, bâtonnets de polenta au persil

On y glorifierait l’absurde et on y porterait l’insignifiance aux nues.  La pertinence serait bannie, l’inutile célébré, l’impossible exalté. Dans le département des adynata (de « adynaton » : impossible en grec), on étudierait l’histoire de la roue dans les empires précolombiens, l’usage de la tomate dans la cuisine médiévale écossaise, l’imprimerie aztèque, l’iconologie braille ou encore la dendrologie (étude de l’âge des arbres ) islandaise....

Lire le billet


Za'alouk de chou-fleur au cumin et olives noires

Le moins que l’on puisse dire c’est que l’on intriguait sec dans la Grèce antique, comme nous avons souvent pu le constater sur ces pages. Il suffit de feuilleter distraitement quelques pages de l’Iliade ou de l’Odyssée pour reléguer illico n’importe quel épisode de « House of Cards » au rang de conte pour mauviettes. C’est vous dire....

Lire le billet


Poireaux tout en cheveux et agrumes

Grâce à une enfance rythmée par les épisodes d’Ulysse 31_ une transposition ambitieuse et jouissive de l’odyssée d’Homère dans un futur lointain et en dessins animés, excusez du peu _, j’ai très tôt développé une passion pour la science-fiction sous toutes ses formes. Oui, il n’y pas que Devdas et Victor Hugo dans la vie. Et c’est ainsi qu’au hasard d’une pérégrination livresque dans le rayon SF de ma librairie de province et de bon goût, je suis tombée par hasard sur un livre au titre étrange : Des milliards de tapis de cheveux,......

Lire le billet


Page 1 of 41234