étiquette : Fèves des marais


Couscous de printemps à la semoule d’orge, fèves, petits pois et épinards

C’est une histoire de déserts étoilés et de plaines  d’oliviers, de montagnes enneigées et de vallées d’amandiers, une histoire de cueillettes et de moissons, d’orge, de blé, de millet, de graines  brisées sous la meule, puis séchées, roulées, aérées....

Lire le billet


Pilaf de riz rouge de Camargue aux fèves des marais et au chorizo

Soient a et b les deux côtés  formant l’angle droit d’un triangle rectangle, et c l’hypoténuse,  le  carré de la longueur de l’hypoténuse est alors égal à la somme des carrés des longueurs des côtés de l’angle droit, c’est-à-dire que  c² = a² + b². Oui je vous vois trembler dans les chaumières face à ces souvenirs de mathématiques scolaires : voici que s’offre à vous, lecteurs ébaubis,le célébrissime théorème de Pythagore, un des piliers de la géométrie Euclidienne que des millions de novices ont ânonné sans crier gare. Ce théorème d’une somptueuse......

Lire le billet


Autour d'un poulet eryaki

A vingt-cinq ans , Rinco perd successivement son amoureux et sa voix et décide de revenir dans son village natal, en compagnie d’une jarre de fermentation précieusement héritée de sa grand-mère. Une compagne de voyage ma foi bien choisie. Un village où réside encore sa mère, une femme extravagante qui vit avec Hermès,un cochon apprivoisé , tout en entretenant des relations plus que tendues avec sa fille. Rinco , fine cuisinière, ouvre alors un restaurant dénommé L’escargot_ éloge de la lenteur !_et découvre dès lors que la cuisine peut raccommoder les vies abimées......

Lire le billet


Quatre Salades De Saison
juin 05, 2016

Quatre salades de saison

Je suis le ténébreux, le veuf l’inconsolé, le prince d’aquitaine à la tour abolie : ma seule étoile est morte et mon luth constellé porte le soleil noir de la mélancolie. Je me prenais pour un desdichado nervalien du dimanche après une semaine placée sous le signe de la drache et de la grève réunies, toute deux  très nationales. Et c’est au moment où mon corps avait atteint son seuil maximal d’humidité que soudain le soleil refit surface timidement d’abord puis  effrontément, sans crier gare....

Lire le billet