étiquette : Japon


Tsukemono de chou rouge, poulet au miso et bouillon clair de navet au dashi

Et nous voici de nouveau embarqués, amis lecteurs, dans la vaste aventures des pickles, achards, tra’qed et autres kimchis pour un rendez-vous japonais tout en délicatesse et en simplicité heureuse. La raison en était limpide : d’une part je me devais de faire un sort au reste de chou rouge rescapé  du pesto psychédélique , d’autre part la moindre occasion d’utiliser de la pâte miso ou de l’algue kombu me réjouit de manière absolument irrationnelle, grâce à une enfance marquée par la japanimation et d’une adolescence bercée de mangas en tout genre entre......

Lire le billet


Un déjeuner de Yakuza!
février 23, 2017

Un déjeuner de Yakuza!

Lui ,c’est Yanagiba Ryuichi. Il a la quarantaine triomphante, un dragon tatoué sur le dos, une balafre sur la joue ,une barbe bien taillée et un regard de braise. Il porte des costards noirs sans cravate, des chemises blanches un peu trop grandes et une chainette peu discrète. Mr Yanagiba ne sourit jamais et parle très peu. Il prononce en tout et pour tout trois phrases dans la journée, quand il est bien luné....

Lire le billet


Autour d'un poulet eryaki

A vingt-cinq ans , Rinco perd successivement son amoureux et sa voix et décide de revenir dans son village natal, en compagnie d’une jarre de fermentation précieusement héritée de sa grand-mère. Une compagne de voyage ma foi bien choisie. Un village où réside encore sa mère, une femme extravagante qui vit avec Hermès,un cochon apprivoisé , tout en entretenant des relations plus que tendues avec sa fille. Rinco , fine cuisinière, ouvre alors un restaurant dénommé L’escargot_ éloge de la lenteur !_et découvre dès lors que la cuisine peut raccommoder les vies abimées......

Lire le billet


AutourTofuMarine

C’est peut-être grâce à Ranma ½ que j’ai commencé à m’intéresser à la cuisine japonaise. Oyez oyez enfants de la japanimation ! Ranma ½ , un manga déjanté de ma jeunesse où il est question de garçon se transformant en fille dès qu’il fait mine de toucher de l’eau froide, d’arts martiaux, d’humains pandas, de sources maléfiques, de sens de l’orientation, d’amours contrariées mais aussi de cuisine. Bref une école de la vie en somme....

Lire le billet


BouillonMisoBlanc, navets et feuilles de betteraves

Je vous vois déjà frétiller dans les chaumières : bouillon et tofu dans la même phrase, le règne de l’ascétisme serait-il advenu ? Mais que nenni dirai-je, avec une confondante conviction. Je ne vous invite à aucune cure de frugalité en robe de bure et tongs New-age : les nouilles Udon et le tofu croustillant au sésame en témoignent....

Lire le billet


Pickles paresseux de rhubarbe au gingembre

Le monde des pickles, achards, « traked » , « torshi », » tsukemono » et autres saumures est loin d’être triste, et nous n’avons point encore lu tous les livres ! Il est fascinant de voir comment, à travers toutes les traditions culinaires du monde entier, les cuisiniers angoissés ont vécu avec la vibrante obsession de conserver des légumes ou des fruits dans des solutions plus ou moins vinaigrées. Je vous propose aujourd’hui des petits pickles express inspirés de la gastronomie nippone que j’avais déjà eu l’occasion de tester sur des radis, navets et autres légumes racines....

Lire le billet


Petits légumes et saumon au bouillon nanbanzuke

La cuisine japonaise est une cuisine de soustraction. Foin d’épices en folie, de mijotées et autres sauces au beurre! Quand un ingrédient a du goût, le cuisinier nippon n’y touchera guère ou presque, avec un choix de condiments minimal qui mettra toujours en relief la saveur brute de l’ingrédient avant toute chose. Le bouillon nanbanzuke se situe clairement dans cette approche épurée où les ingrédients sont à peine cuits dans cette escabèche à la japonaise. Je viens d’apprendre par ailleurs que Nanbanzuke signifie « saumure des barbares du sud » ! On est toujours la......

Lire le billet