Gourmandises


Biscuits aux deux gingembres
décembre 06, 2017

Biscuits aux deux gingembres

Ca faisait TatacTatoum ,Tatactatoum dans le train sous la manche. Puis ça faisait ‘plic, plic, plic’ puis très ‘ploc ,ploc, ploc’sous les « showers » engloutis par le brouillard londonien(qui lui était silencieux, voire perfide diront  certains). Puis ça enchainait sur des « mind the gap » et des « stay on the right, walk on the left » d’une voix policée so british , dans le ‘underground’ centenaire. Puis il y avait des ‘gloups’ et des ‘brr’ face à la toujours inquiétante tour de Londres et des esprits  enflammés qui faisaient ‘shebam, pow ,wizz’ en s’imaginant dans......

Lire le billet


Sellou (sfouf) au muscovado, graines de lin et argan

J’avais calculé avec exactitude la longitude et la latitude du trésor. Pour cela je m’étais armée d’une patience de sioux et de techniques de guet sophistiquées héritées de lectures récentes de Jules Verne. J’avais scruté les opérations maternelles pendant des heures, l’air de rien en faisant semblant d’aider innocemment à piler de l’ail au mortier, ou de hacher nonchalamment du persil, taches traditionnellement dévolues à l’enfant que j’étais. J’avais fait semblant de dédaigner la chose, de la scruter d’un regard indifférent malgré les effluves d’anis qui me faisaient chavirer. J’avais dix ans......

Lire le billet


Petites harchas (galettes de semoule) bicolores

C’est un rituel auquel je n’échappe jamais à chaque voyage dans mon pays natal : prendre le temps d’aller très tôt au Hammam et déguster par la suite, sans me  presser, en prenant le temps d’écouter mes os (vieille expression marocaine) une harcha avec un verre de thé à la menthe. Une forme de méditation sans doute avant l’avènement du marketing de l’introspection....

Lire le billet


Panforte au chocolat, pistaches et gingembre confit

La puissance discrète du hasard. Ainsi aurait pu s’intituler ma journée d’hier. J’avais retrouvé un vieux papier soigneusement plié en huit (ou peut-être en seize) dans la poche d’un vieux manteau . Et dessus il y avait écrit : Panforte, Sienne , Noël, essayer absolument ! Suivi d’un gribouillis délavé d’ingrédients. Une allégresse soudaine m’envahit. Moi, quand on me prend par les sentiments , je fonce sans crier gare surtout s’il y a des amandes et des épices jouant les vedettes blasées  dans l’histoire. Et  puis comme dirait Audiard  » Y’a deux solutions : ou......

Lire le billet


Crêpes à la courge spaghetti, sauce caramélisée à l’orange

De 1563 à 1572 Giuseppe créa les quatre  saisons. Mais non pas le musicien, mais le peintre, le facétieux et déjanté milanais Giuseppe Arcimboldo ! Déjanté parce que Giuseppe invente un style pictural pour le moins étonnant : des têtes composées, portraits allégoriques proches de la caricature et réalisés en mélangeants fruits, légumes et toute sortes de végétaux  dans une fausse  et joyeuse cacophonie phytomorphe....

Lire le billet


GhryibaMenkoucha

« A quoi servent les petites gâteaux ? » « A raconter sa vie ».Telle était l’invariable réponse de ma grand-mère paternelle à ma question enfantine obsédante. Je me souviens de ces après-midis languissantes ,dont seuls les pays du sud ont le secret, où cette même grand-mère me trainait, endimanchée, prendre le thé avec ses copines. Nous franchissions alors un pont entre deux mondes, entre le Rabat ville nouvelle avec ses immeubles art-déco et ses boulevards dessinés à l’équerre, et la médina , l’ancienne ville, jalousement préservée derrière ses murailles rouges de l’époque almohade....

Lire le billet


Page 1 of 212