Soupes, bouillons et autres joyeux liquides


Tsukemono de chou rouge, poulet au miso et bouillon clair de navet au dashi

Et nous voici de nouveau embarqués, amis lecteurs, dans la vaste aventures des pickles, achards, tra’qed et autres kimchis pour un rendez-vous japonais tout en délicatesse et en simplicité heureuse. La raison en était limpide : d’une part je me devais de faire un sort au reste de chou rouge rescapé  du pesto psychédélique , d’autre part la moindre occasion d’utiliser de la pâte miso ou de l’algue kombu me réjouit de manière absolument irrationnelle, grâce à une enfance marquée par la japanimation et d’une adolescence bercée de mangas en tout genre entre......

Lire le billet


Un déjeuner de Yakuza!
février 23, 2017

Un déjeuner de Yakuza!

Lui ,c’est Yanagiba Ryuichi. Il a la quarantaine triomphante, un dragon tatoué sur le dos, une balafre sur la joue ,une barbe bien taillée et un regard de braise. Il porte des costards noirs sans cravate, des chemises blanches un peu trop grandes et une chainette peu discrète. Mr Yanagiba ne sourit jamais et parle très peu. Il prononce en tout et pour tout trois phrases dans la journée, quand il est bien luné....

Lire le billet


Bouillon façon pho vietnamien au poulet entier et aux légumes de saison

Tran To Nga pourrait parler pendant des heures de la beauté envoutante du Mékong où elle a grandi. Petite, elle aimait se baigner  dans la « mère de tous les fleuves » et écouter Henri Salvador : c’était l’époque de l’Indochine française et Nga est alors une petite fille insouciante dans ce Vietnam colonial, où ses parents tiennent une pâtisserie prospère. Mais l’insouciance ne dure qu’un temps et les chansons d’Henri sont bientôt remplacées par les clameurs de la guerre. C’est la guerre d’indépendance, contre les français, et la pâtisserie familiale se transforme en lieu......

Lire le billet


Potage de céleri-rave à la pomme, au roquefort et aux amandes

Et nous voici de nouveau à l’ombre des ombellifères, là où tout n’est qu’ordre et beauté, luxe calme et céleri-rave (cf l’épisode précédent dédié à cette belle rave, injustement dédaignée). A l’ombre certes, mais avec cette question fondamentale, que dis-je, existentielle : quel est donc le quidam qui le premier a eu cette brillante idée de domestiquer l’ache des marais pour en faire les futurs céleris à côte et autres céleris-raves ? Comment se lève-t’on un matin en décidant de fabriquer du céleri(au lieu de ronchonner avant sa dose de café quotidienne)?Diantre!...

Lire le billet


Chorba à l’orge et aux légumes d’automne, condiment oranges-amandes

Dans le train il y a Madame qui pose beaucoup de questions et Monsieur qui ne sait pas, ou plus. « Qu’est-ce qu’on mange ce soir ? –Je ne sais pas . « Qu’est ce qu’on fait pour Saint-Nicolas ? » -Je ne sais pas. « Et pour les enfants ce week-end » ? –Je ne sais pas. Dans le train il y a une jeune fille qui pleure. J’ose l’aborder pour la consoler. C’est un chagrin d’amour, un chagrin semblable à des millions d’autres et pourtant singulier, unique, incomparable. Nous entamons timidement une conversation mais son arrêt est déjà......

Lire le billet


ajo blanco au concombre
août 24, 2016

Ajo blanco au concombre

“Pleure comme une femme ce que tu n’as pas su défendre comme un homme”! C’est par cette phrase un tantinet misogyne_ convenons-en_ que la mère de Boabdil, dernier émir de Grenade s’adressa à son fils, sur le lieu  dit « le soupir du Maure ». Nous somme en 1492, date de la chute de Grenade, dernier bastion de l’Andalousie musulmane soumise par la Reconquista. Boabdil , dernier sultan Nasride, ne devait jamais revoir sa ville tant aimée ni les splendeurs palatines de l’Alhambra. Soupir du Maure CQFD....

Lire le billet


Bissara time

Dans les matins blêmes d’hiver, la médina s’éveille avec peine, empêtrée dans  un brouillard humide et silencieux, loin de la clameur journalière. Les ruelles labyrinthiques sont encore vides, les  différentes confréries de marchands se réveillent à peine, les motocyclettes ne pétaradent pas encore toute fumée dehors et  la voix gutturale du muezzin vient juste de chanter l’aube dans un calme précaire....

Lire le billet


Caldo verde à ma façon

Et nous revoilà avec la brassica sous le bras, déguisée à la portugaise pour faire aimer le chou même aux plus récalcitrants. En effet cette spécialité traditionnelle du nord du Portugal (littéralement bouillon vert en portugais) a pour but avoué de transcender le chou par la présence du « chouriço », la version lusitanienne du chorizo espagnol. Nous y voilà : le sauciflard et le chou, un duo imbattable présents dans toutes les mémoires culinaires européennes, avec la soupe aux choux comme étendard. La soupe aux choux ou le symbole même de la cuisine populaire......

Lire le billet


Page 1 of 212