Fruits


Canard aux oranges sanguines
février 04, 2018

Canard aux oranges sanguines

J’avais quitté le pays des orangers pour le pays des pommiers. Mais l’orange restée gravée en moi, comme une cicatrice ancienne et secrète. Il y avait le lyrisme  d’Eluard et cette étrange  terre bleue comme une orange, métaphore singulière grâce à laquelle j’ai rencontré la licence poétique Il y avait aussi les aventures tragi-comiques de Zézé , le petit garçon brésilien de « Mon bel oranger »  avec qui j’avais ri et pleuré sans retenue. Un récit de la misère au quotidien qui m’avait presque fait oublier les malheurs de Cosette, dévoré à la......

Lire le billet


Citrons confits à la marocaine

Il y a l’odeur de mes retours d’école, avec la silhouette maternelle au fourneau et ce tajine aux poulet, citrons et olives qui avait mijoté à feu doux, lentement, miraculeusement. Quand on ouvrait le couvercle de la cocotte, on humait amoureusement les odeurs savantes, issue d’une cuisine millénaire. Le bonheur était là, à portée de main....

Lire le billet


Tarte tatin aux poires marinées au vin rouge

Le compositeur Erik Satie est sans doute plus connu pour ses Gymnopédies ou encore ses gnossiennes _ dont la fameuse gnossienne n°1_ que par ses « Trois morceaux en forme de poire ». Ses premières (et magnifiques) compositions , notamment cette fameuse gnossienne ,de par leur tristesse insondable et leur beauté minimaliste , pourraient laisser croire que nous avons affaire à un compositeur un tantinet mélancolique ou pour le moins contemplatif. Il n’en est rien ! Erik Satie était connu pour son ironie mordante et son humour à toute épreuve jusqu’à la fin de ses......

Lire le billet


Crevettes Boulettes et tartares

La chaleur était moite, le soleil haut dans le ciel, les oiseaux assommés, les fourmis engourdies et les rideaux  pétrifiés, comme en deuil de la moindre brise. L’air était lourd et il régnait une léthargie  contagieuse à laquelle j’avais succombé bien volontiers tout en  me plongeant dans les aventures d’une nonne et d’un pistolero au fin fond d’un désert mexicain. Oui, pour les connaisseurs, je veux bien sur parler  de l’inénarrable « Two mules for Sister Sara », alias « Sierra Torride « en français(Ah les joies des traductions françaises), un western seventies avec un savoureux......

Lire le billet


Pastilla  à la pintade ,pommes et poires

Quand j’étais enfant, il n’y avait pas une seule fête à la maison sans que ma mère ne  prépare sa réputée pastilla aux pigeons ou au poulet. La veille elle s’aventurait dans la médina chez le marchand de warka, pour acheter la fameuse feuille de pastilla . La warka (littéralement feuille en arabe) n’est ni la feuille de brick ni la feuille de filo : sa texture se situe à mi-chemin entre les deux. Elle exige un savoir-faire hors pair qui consiste à jeter des boules de pate souple (farine blanche de blé,......

Lire le billet


Page 1 of 212