Tajine d'agneau aux topinambours

Replongeons, amis lecteurs, l’espace d’un article éphémère, dans la grande saga des légumes mal-aimés voire oubliés, une saga avec moult rebondissements où le tubercule boursouflé  d’aujourd’hui tient un rôle de protagoniste majeur; façon soap opera languissant (mais sans le brushing californien)....

Lire le billet


Biscuits aux deux gingembres
décembre 06, 2017

Biscuits aux deux gingembres

Ca faisait TatacTatoum ,Tatactatoum dans le train sous la manche. Puis ça faisait ‘plic, plic, plic’ puis très ‘ploc ,ploc, ploc’sous les « showers » engloutis par le brouillard londonien(qui lui était silencieux, voire perfide diront  certains). Puis ça enchainait sur des « mind the gap » et des « stay on the right, walk on the left » d’une voix policée so british , dans le ‘underground’ centenaire. Puis il y avait des ‘gloups’ et des ‘brr’ face à la toujours inquiétante tour de Londres et des esprits  enflammés qui faisaient ‘shebam, pow ,wizz’ en s’imaginant dans......

Lire le billet


Tsukemono de chou rouge, poulet au miso et bouillon clair de navet au dashi

Et nous voici de nouveau embarqués, amis lecteurs, dans la vaste aventures des pickles, achards, tra’qed et autres kimchis pour un rendez-vous japonais tout en délicatesse et en simplicité heureuse. La raison en était limpide : d’une part je me devais de faire un sort au reste de chou rouge rescapé  du pesto psychédélique , d’autre part la moindre occasion d’utiliser de la pâte miso ou de l’algue kombu me réjouit de manière absolument irrationnelle, grâce à une enfance marquée par la japanimation et d’une adolescence bercée de mangas en tout genre entre......

Lire le billet


Tofu laqué au gochujang, goguma-bap et pickles de carottes mauves

  Dès les premiers frimas d’automne, de drôles de petites échoppes mobiles et fumantes s’installent dans les rues de la péninsule coréenne , se frayant une place dans la myriade d’autres vendeurs de spécialités culinaires du pays du matin calme....

Lire le billet


Pasta au pesto de chou rouge et à la truite fumée

Sauter bruyamment dans les flaques de pluie. Marcher inélégamment  dans les monceaux de feuilles mortes. Se perdre dans une librairie inconnue en écoutant le bruit du vent, au dehors. Feuilleter un livre au hasard, sans aucune recommandation, insolemment Aspirer sans vergogne les nouilles d’un  bol de ramen brûlant. Se pelotonner douillettement avec le livre inconnu qui ne l’est déjà plus, ou presque. Et puis admirer l’eau de vaisselle bleue intense après avoir bricolé un pesto de chou rouge. Vous l’aurez compris : l’automne nous offre une infinité de plaisirs minuscules  mais intenses ! Revenons ......

Lire le billet


Maakouda (galette de pommes de terre) aux olives noires et aux herbes

La magie de la médina de ma ville natale, Rabat, n’a cessé de me transporter, et de hanter ma mémoire. L’enfance remonte en moi à chaque fois que je m’y rends avec un émerveillement inchangé. Une certaine nostalgie de l’innocence et de cette capacité à faire du monde un territoire de jeu inépuisable y sont sans doute pour beaucoup, ainsi que cette formidable lumière que j’emporte dans mon cœur, partout et de tout temps. Enfant ,le rituel était toujours le même avec mon père : une longue promenade dominicale dans la ville « nouvelle« ......

Lire le billet


Cocotte de lentilles aux légumes d’automne et au chorizo

Tant de quais de gares. Tant de couloirs d’aéroports. Tant de valises, toujours trop pleines. Tant de ciels étrangers. Tant d’adieux et tant de retrouvailles, avec toujours le même souffle au cœur et ces larmes qui s’écoulent, malgré nous, longtemps après. Et comme disait Mahmoud Darwich: ‘Scrute mon front. Tu y verras les roses, palmiers, Les sources, sueur, Et tu me retrouveras, tel que j’étais’ Avions-nous choisi l’exil ou est-ce l’exil qui nous avait choisi ? Et nous voilà attablées devant une humble cocotte de lentilles, dehors la pâle lumière nordique s’évanouissait déjà, derrière......

Lire le billet


Falafels aux pois cassés, sauce yaourt et tahiné

Pois et pois-chiches se scrutaient perfidement dans le placard à légumineuses. Nul poisseux mystère, il fallait pointer du doigt lesquels auraient  les joies des poêles peinardes des dimanches pointilleux. Point d’hésitation, il fallait trancher dans le vif , couper dans le gras, sabrer dans les tergiversations, polissonner l’humble légumineuse ....

Lire le billet


Page 1 of 1612345...10...Last »