Desserts


Cake aux pommes , aux noix et à la cannelle

Nasreddine Hodja plantait un pommier dans son jardin quand le sultan vint à passer ; il s’arrêta et dit à Nasreddine, d’un ton moqueur : – Voyons, Nasreddine ! Pourquoi te donnes-tu tant de peine ? Tu ne mangeras jamais les fruits de ce pommier. Tu sais bien que tu mourras avant qu’il ne commence à produire des pommes....

Lire le billet


Gâteau fondant aux amandes, chocolat et poires

Ah qu’il a toujours été difficile de se fendre la poire, surtout en bonne société, et surtout quand il s’agit de critiquer les éminences qui nous gouvernent. De fait la poire ,en dehors de ses ambitions comestibles ,a eu un grand destin de provocatrice politique dans le bel hexagone voisin, sous la forme d’une caricature célèbre « Les métamorphones de Louis-Philippe en poire »....

Lire le billet


Mousse de yaourt à l’agar-agar et aux myrtilles

« I found my thrill On Blueberry Hill On Blueberry Hill When I found you » Il y avait Fats à la radio, oui Domino, the great, celui qui commit également le légendaire ‘Blue Monday’. Ah cette profondeur suave dans la voix et ce blues lancinant qui m’accompagnait depuis l’enfance, alors que je n’avais  jamais tâté une myrtille de près ou de loin dans mon Rabat natal....

Lire le billet


Croustade de rhubarbe aux amandes et au gingembre

‘What a load of rhubarb ‘! Cette caustique expression anglaise, délicieusement désuète  peut être traduite par ‘Quel non sens’ ou encore ‘Quelle absurdité’ ! L’ineptie renouvelée de nos quotidiens serait ainsi comparable à un bouquet de polygonacées chevelues et pourprées du genre Rheum : mais pourquoi donc, se demande le quidam peu au fait des mœurs étranges de l’Albion ?...

Lire le billet


Tarte tatin aux poires marinées au vin rouge

Le compositeur Erik Satie est sans doute plus connu pour ses Gymnopédies ou encore ses gnossiennes _ dont la fameuse gnossienne n°1_ que par ses « Trois morceaux en forme de poire ». Ses premières (et magnifiques) compositions , notamment cette fameuse gnossienne ,de par leur tristesse insondable et leur beauté minimaliste , pourraient laisser croire que nous avons affaire à un compositeur un tantinet mélancolique ou pour le moins contemplatif. Il n’en est rien ! Erik Satie était connu pour son ironie mordante et son humour à toute épreuve jusqu’à la fin de ses......

Lire le billet


Crêpes à la courge spaghetti, sauce caramélisée à l’orange

De 1563 à 1572 Giuseppe créa les quatre  saisons. Mais non pas le musicien, mais le peintre, le facétieux et déjanté milanais Giuseppe Arcimboldo ! Déjanté parce que Giuseppe invente un style pictural pour le moins étonnant : des têtes composées, portraits allégoriques proches de la caricature et réalisés en mélangeants fruits, légumes et toute sortes de végétaux  dans une fausse  et joyeuse cacophonie phytomorphe....

Lire le billet


Page 1 of 212