Archives mensuelles: octobre 2015


GhryibaMenkoucha

« A quoi servent les petites gâteaux ? » « A raconter sa vie ».Telle était l’invariable réponse de ma grand-mère paternelle à ma question enfantine obsédante. Je me souviens de ces après-midis languissantes ,dont seuls les pays du sud ont le secret, où cette même grand-mère me trainait, endimanchée, prendre le thé avec ses copines. Nous franchissions alors un pont entre deux mondes, entre le Rabat ville nouvelle avec ses immeubles art-déco et ses boulevards dessinés à l’équerre, et la médina , l’ancienne ville, jalousement préservée derrière ses murailles rouges de l’époque almohade....

Lire le billet


Bol comestible et potage potimarron lait de coco

Pan to Supu to Neko Biyori (littéralement pain, soupe et temps de chat en japonais) est une petite série télévisuelle japonaise que j’ai regardé récemment et qui m’a réconciliée avec l’humanité (parce que oui je me fâche dans mon coin très régulièrement avec le monde fou qui nous entoure)....

Lire le billet


BouilllonMisoSésame

La butternut me regardait et je regardais la butternut. La courge et moi, on se faisait un duel façon Clint et Elie, genre le bon, la brute and co. « Dans la vie il y a ceux qui creusent et ceux qui tiennent le revolver, toi tu creuses » avait déclaré le dernier des philosophes far-westiens alias Blondin. Et c’est moi qui tenais le revolver, enfin l’économe en l’occurrence. Purée, gratin, tarte, velouté, crue, au four, à la vapeur ? Mille idées se bousculaient dans mon cerveau affamé donc cruel pour sceller......

Lire le billet


Foie de veau à la chermoula en  sauce tomate (kebda m'chermla)

Abats! Le mot est lancé, alea jacta est, et l’abattement se lit aussitôt dans les yeux de votre interlocuteur. Stupeurs et tremblements dans les bicoques des familles où l’on s’est habitué à l’animal sous barquette loin des yeux, du cœur et donc du foie. Et puis point d’effet mode, zéro sur l’échelle des tendances, guère de pics de popularité : le foie ne serait pas assez glamour dirait-on dans les réseaux informés....

Lire le billet


Velouté de betteraves rouges aux poires et aux amandes

« Mon nom est Shabnam, et toi, quel est ton nom ? » chantait perfidement Bindu, affriolante actrice gujarati dans un grand classique indien des seventies, Kati Patang, autrement dit , « le cerf-volant à la dérive». Magnifique programme en perspective avec toutes les promesses d’un honnête mélodrame....

Lire le billet


Ma Harira
octobre 02, 2015

Ma Harira

Où l’on s’attaque à l’une des recettes mythiques de la gastronomie marocaine, un pilier des tablées du royaume, c’est un roc c’est un pic… c’est un cap ! Que dis-je, c’est un cap ? … c’est une péninsule ! Ne nous enflammons pas mais foi de Cyrano, chaque foyer à l’est, à l’ouest, au nord ou au sud du Maroc doit avoir sa propre version soigneusement héritée des générations précédentes et jalousement sauvegardée. Car nous abordons là une soupe emblématique du mois de Ramadan au Maroc, une rupture de jeûne ne pouvant......

Lire le billet