Pickles de carottes aux agrumes et aux épices douces

Pickles de carottes aux agrumes et aux épices douces
Hind
par

Vendredi ,20h28 : deux heures après les faits. L’on se dit qu’on va ouvrir légèrement,  à peine entrebâiller le pot, le temps de jeter un regard furtif, de vérifier la transformation du liquide, la texture du légume, la douceur des épices, subrepticement, en mode flibustier des cuisines. Et puis on fait appel au sang-froid d’un ancêtre britannique imaginaire pour résister à la tentation. Et l’on se retient, mortifié et brulant de curiosité.

Samedi, 18h34 : 1 jour et 6 mn après les faits. La main fébrile, le cerveau en alerte maximale, les sens en émoi, on pense à Cléopâtre qui parait –il en consommait régulièrement pour entretenir la beauté de son nez (qu’elle avait fort joli) et du reste. Même que l’espiègle barde anglais, oui Shakespeare de son petit nom ,lui fait dire la délicieuse menace suivante : « I’ll have you whipped with wire and soaked in brine like a pickle, making your pain linger » (Antoine et Cléopâtre, Acte2, scène5) .En gros, notre reine légèrement furibarde, se propose de fouetter son interlocuteur jusqu’à l’os  avant de le tremper tel un vulgaire cornichon dans de la saumure pour accroitre sa douleur, tout ça parce que l’infortuné messager lui apprend que son cher Antoine s’est marié avec Octavia, la sœur de César. Charmant, isn’t it ?

Dimanche, 21 h17 : 2 jours, 2h et 49 minutes après les faits. Loin de Cléopâtre et de ses cornichons fouettards ,on se prend à imaginer les accompagnements : lovés dans un sandwich, saupoudrés sur des pâtes, accolés à une salade, blottis contre un poisson grillé, épousant un fromage de circonstance. Oh la la que de nourritures splendides l’on a rêvées !Mais oui la cuisine a ce fabuleux pouvoir de vous sortir de la mélancolie dominicale en vous faisant miroiter des horizons alléchants et en entretenant des désirs coupables (ou pas).

Lundi, 18h28 :3 jours exactement après les faits. C’est un lundi au soleil mais on s’en balance. La délivrance est là, le soulagement tant attendu nous est offert, la victoire est proche, et l’on se félicite de son stoïcisme, et l’on se congratule pour sa patience. Et puis  l’on ouvre avec appréhension et excitation le pot de pickles de carottes aux agrumes et aux épices fait dans la plus grande urgence gourmande le Vendredi à 18h28 très exactement. C’est frais, croquant, acidulé, épicé mais en douceur : le peuple repu peut enfin se réjouir.

Ben oui c’était la chute. Vous êtes priés de vous présenter à la même heure et sur les mêmes pages pour la suite des aventures étourdissantes du commissaire  Mlle Tomate.

Pour un nombre uncertain de personnes:

  • 600 à 700g de carottes
  • 3  petites échalotes
  • 2 c à s  de gros sel
  • 2 c à s  de sucre roux

Saumure:

  • 250ml d’eau
  • 250ml de vinaigre de cidre
  • 150g de sucre roux (j’utilise du sucre roux complet pour son agréable petit gout de mélasse)
  • Le zeste d’un citron
  • Le zeste d’une orange
  • 6 graines de cardamome verte
  • 1  c à s de graines de coriandre
  • 1 c à s de graines de poivre noir
  • 2 anis étoilé
  • 1 cc de sumac (sinon ajoutez le zeste d’un citron supplémentaire, car le sumac une saveur citronnée)

Sus aux légumes : Épluchez  les carottes et les échalotes puis  émincez en tranches fines à l’aide d’une mandoline ou d’un couteau bien aiguisé. J’ai personnellement choisi de couper les carottes en bandes longitudinales à la mandoline mais on peut avoir un résultat similaire à l’aide d’un économe (et d’un peu d’huile de coude). Saupoudrez de sucre et de gros sel et laissez ce petit monde ruminer tranquillement au fond d’un saladier pendant quinze minutes

Rincez les légumes à l’eau froide pour enlever les résidus de sels et de sucre puis égouttez scrupuleusement.

Pendant que les légumes se morfondent dans leur passoire, passons aux choses sérieuses avec la liqueur à pickles : torréfiez d’abord à sec pendant 3-4 minutes le poivre, la coriandre et l’anis étoilé. Pilez les gousses de cardamome et prélevez les petites graines noires.

Versez le vinaigre et l’eau dans un poêlon, ajoutez le sucre, les zestes d’agrumes, les épices torréfiées et le sumac. Donnez un petit coup de bouillon puis baissez le feu et  laissez mijoter à feu moyen  en remuant jusqu’à ce que le sucre soit dissout (5 à 7 minutes)

Transférez les légumes égouttés dans un grand bol puis versez la liqueur à pickles à chaud. Couvrez avec du film alimentaire ou un linge propre et laissez refroidir complètement.

Pickles5Versez les pickles refroidis avec leur jus dans une jarre en verre stérilisée (lavée à l’eau bouillante puis séchée à 140°C pendant 30 minutes) ou encore dans un contenant type Tupperware hermétique. Puis réservez au réfrigérateur. Il faudra attendre trois jours avant de consommer.

Cette gourmandise se conserve pendant trois semaines environ (mais on n’a jamais le temps de vérifier par chez moi)

 

print
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *