étiquette : Yaourt


Petits pains au yaourt et aux olives

Athéna, la petite préférée de Zeus avait du pain sur la planche. En tant que déesse de la sagesse, de la stratégie militaire, des artisans, des artistes et des maitres d’école, sa journée de travail était longue comme un jour sans pain. On ergotera qu’il semble pour le moins étrange de s’occuper de raison , d’art et de stratégie militaire , tout cela en même temps, mais nous ne sommes pas à un paradoxe près dans la mythologie antique. Notons simplement que le débat sur le cumul des mandats n’est pas une......

Lire le billet


Gâteau aux chou fleurs!

Aujourd’hui nous nous attaquons à un légume symbole du syndrome de la Vache Qui Rit. Si ,si, en langage plus savant, j’ai nommé les fractales de Mandelbrot, ami lecteur. Avec comme héros principal le chou-fleur. Ah ça en jette dans les diners en ville !(ou pas). Observons l’objet du délit :la pomme d’un chou-fleur se compose de nombreux petits choux-fleurs, eux-mêmes formés par des pommes plus petites, elles-mêmes composées de choux-fleurs plus petits , eux même organisés en inflorescences encore plus petites etc.. Nous voici plongés dans un prodigieux vertige géométrique! Le chou-fleur en......

Lire le billet


Burger aux lentilles corail

« En se promenant dans la rue, Nasr Eddine avise un gueux en loques, prostré aux pieds d’un mur. Il s’approche. -A quoi penses-tu donc mon pauvre, tu as l’air bien accablé. -il y a de quoi : je n’ai pas mangé depuis trois jours et je pense que je n’ai pas un seul aktché . Tu vois que j’ai quelque raison de m’en faire. -Allons viens avec moi, lui propose le Hodja, je t’emmène à l’auberge C’est une aubaine et l’autre ne se fait pas prier.......

Lire le billet


Céleri rave en croûte de sel, salade de lentilles  et vinaigrette à la claytone de cuba (pourpier d’hiver)

« Légumes, morfondants légumes. Je pense à ces femmes dont la vie s’est écoulée à l’ombre de vos épluchures, et le couteau luisait, tricotant dans leurs doigts. Légumes vos couleurs tristes, vos déchets, votre consistance. Certainement je ne hacherai pas menu le salsifis des reproches, le rutabaga des voyez-vous bien, le navet des raisons sans fin, la rave, la rave. Je laisse aux moisissures les objections à gueule de tomate, les arguties à fond d’artichaut, les cris de putois de la courge, tout un vrai raifort critique. » Aragon, traité du style, 1927....

Lire le billet


gozleme aux légumes

« Je jalouse la brise du sud Car elle caresse ton front, mon amour Et j’envie le soleil quand il se lève Et j’envie le soleil quand il se couche Et je désirerais être cet oiseau qui chante Au sommet de sa branche humide Parce que tu pourrais y voir une beauté Qui ravirait tes yeux, mon amour » Extrait de « je jalouse la brise du Sud, oum kalsoum, 1957 , un poème d’Ahmed Rami»...

Lire le billet


Boulettes de viande à la tagète et aux raisins secs, sauce à la purée d’amande

C’est en chapardant une herbe aromatique méconnue ,la tagète ,chez Les Paniers Verts et en pensant très fort à un dessin animé de mon enfance que l’idée de cette recette m’est venue. Il s’agit du fameux « les mystérieuses cités d’or » et son célèbre générique , capable encore aujourd’hui de me mettre la larme à l’œil. Quel est le rapport me direz-vous, à juste titre, entre les boulettes, la tagète, et un dessin animé japonais qui a fasciné tous les enfants des années 80 ?...

Lire le billet


Gelée de yaourt rhubarbe et honeycomb

Et ne voilà-t-il pas que l’on s’amuse de nouveau avec la rhubarbe, après la salade à la cardamome, les pickles japonisants, et la terrine aux fraises. Cette fois-ci on cherche à réunir la Grèce et le Royaume Uni en un seul dessert, rien que ça ! On ne pense peut-être pas assez à la gastronomie dans l’arsenal diplomatique ni à la rhubarbe pour résoudre les crises financières. En tout cas je vous certifie que ce dessert est bien démocratique et a été dévoré à l’unanimité autour de moi....

Lire le billet


labneh psychedelique!

Dans ce monde de brutes où tout doit toujours aller plus vite, il est parfois bon de réapprendre la patience. La labneh est un exercice de patience par excellence : on se doit d’y penser en bon gourmand au moins 12h à l’avance. Mais que seraient les plaisirs sans leur anticipation ? La labneh c’est l’apprentissage de la simplicité, nul besoin de canon à patates ou autre éventre-tomate comme le chantait l’immense Vian : un torchon, une cuillère en bois, un récipient ou un bocal profond et vogue la cuisinière(ou le cuisinier) !...

Lire le billet