Légumes à ma guise


kimchi carottes et radis rouges

C’est grâce à Luna Diogène et à la série coréenne « let’s eat » que j’ai commencé à me familiariser plus que de coutume avec la cuisine coréenne.Vous le savez dorénavant, d’un tempérament plus qu’influençable, toute lecture ou fiction visionnée me donne toujours des envies de cuisine virant parfois à l’obsession comme pour l’omurice de «lunch no joou »....

Lire le billet


Burger aux lentilles corail

« En se promenant dans la rue, Nasr Eddine avise un gueux en loques, prostré aux pieds d’un mur. Il s’approche. -A quoi penses-tu donc mon pauvre, tu as l’air bien accablé. -il y a de quoi : je n’ai pas mangé depuis trois jours et je pense que je n’ai pas un seul aktché . Tu vois que j’ai quelque raison de m’en faire. -Allons viens avec moi, lui propose le Hodja, je t’emmène à l’auberge C’est une aubaine et l’autre ne se fait pas prier.......

Lire le billet


terrine d'orge

Lunch no jouu (ランチの女王) littéralement » La reine des déjeuners » fait partie de mes feuilletons japonais préférés. Car quand je ne mitonne pas ou que je ne suis pas plongée corps et âme dans un bouquin, j’ai une passion coupable pour les Jdramas, contraction de « japanese doramas » alias feuilletons nippons. Vous vous en doutiez peut-être lors de la recette du bol comestible ou je digressais déjà à propos d’un autre feuilleton japonais : « Pan to Pan to Supu to Neko Biyori ») ....

Lire le billet


Tajine aux chicons!

C’était au temps où Bruxelles bruxellait. C’était au temps où les trams jaune éclatant, longues chenilles mouillées rampaient à travers la ville. C’était au temps où je prononçais encore Bruxelles en insistant sur le x à la française. Loin de mes proches, le spleen en bandoulière, j’errais dans la ville et je comprenais enfin toutes ces histoires de ciel bas et de canaux pendus. C’était au temps de ma première année en Belgique, une, deux, trois gouttes dans le ciel et sur mes joues....

Lire le billet


Bouillon de nouilles de riz  citronné aux champignons et aux algues, bœuf mariné à la poire et légumes d’hiver

Sous des conditions normales de température et de pression, prenons deux criquets qui semblent provenir d’espèces différentes : un criquet vert et un criquet brun. Disposons un petit troupeau de criquets (bruns) dans une cage avec un grillage et plaçons chaque criquet de l’expérience devant ses congénères. Le criquet vert, solitaire s’éloigne aussitôt de la foule (loin d’être sentimentale). Le criquet brun, lui, se précipite, tous élytres dehors, vers ses bruyants comparses....

Lire le billet


Boulettes sauce safran et amandes

« Les petits pois , on le sait, sont des objets insaisissables_même les plus grands chefs ont renoncé à faire des petits pois farçis_,surtout si l’on s’obstine, ainsi que l’impose l’étiquette, à les manger à la fourchette et non à la cuiller. Ne venez pas me racontez que les chinois sont plus mal lotis, je vous assure qu’il est plus facile d’attraper un petit pois avec des baguettes que de l’embrocher sur une fourchette .On n’embroche pas les petits pois mais on les ramasse.De tout temps les fourchettes ont été dessinées à......

Lire le billet


Betterave et halloumi en salade

C’est en sortant de la projection du film « Les délices de Tokyo » que l’idée de cette recette a germé dans mon esprit puis dans mon estomac. Dans cet ordre. Oui un jour, promis, nous ferons le procès des traductions françaises fantaisistes de titres de films étrangers. Car le titre original est « An » , tout simplement la pâte de haricots azukis sucrée, très prisée dans les desserts japonais. Avec en toile de fond la préparation des dorayakis , pancakes japonais fourrés à la pâte d’azukis, « An » est une œuvre poétique, contemplative, poignante et......

Lire le billet


Céleri rave en croûte de sel, salade de lentilles  et vinaigrette à la claytone de cuba (pourpier d’hiver)

« Légumes, morfondants légumes. Je pense à ces femmes dont la vie s’est écoulée à l’ombre de vos épluchures, et le couteau luisait, tricotant dans leurs doigts. Légumes vos couleurs tristes, vos déchets, votre consistance. Certainement je ne hacherai pas menu le salsifis des reproches, le rutabaga des voyez-vous bien, le navet des raisons sans fin, la rave, la rave. Je laisse aux moisissures les objections à gueule de tomate, les arguties à fond d’artichaut, les cris de putois de la courge, tout un vrai raifort critique. » Aragon, traité du style, 1927....

Lire le billet


PresséeT opinambours poireaux à la bergamote

« Trois d’entre eux, ignorans combien couttera un jour à leur repos, et à leur bonheur, la cognoissance des corruptions de deçà, et que de ce commerce naistra leur ruine, comme je presuppose qu’elle soit des-ja avancée furent à Roüan, du temps que le feu Roy Charles neufiesme y estoit : le Roy parla à eux long temps, on leur fit voir nostre façon, nostre pompe, la forme d’une belle ville : apres cela, quelqu’un en demanda leur advis, et voulut sçavoir d’eux, ce qu’ils yavoient trouvé de plus admirable . Ils......

Lire le billet


Page 10 of 14« First...89101112...Last »