étiquette : Noix


Koukou Sabzi (fritatta persane) aux épinards, sauce aux radis

« Les épinards et Saint-Simon ont été mes seuls goûts durables, après celui toutefois de vivre à Paris avec cent louis de rente, faisant des livres. » Ainsi parlait non pas Zarathoustra mais Stendhal qui vivait donc de livres et d’épinards. Ah la belle existence que voilà ! La légumiste -bouquineuse qui sommeille en moi ne pouvait qu’approuver cette déclaration flamboyante. Surtout que l’épinard frais, feuillu, tremblotant, perlé,  vibrant  sur sa tige d’un vert tenace , oui l’épinard printanier dans toute sa splendeur nous fait comprendre combien ses ersatz congelés font pâle figure. Rien ne......

Read More


Salade de betteraves rôties à la mozzarella et au pourpier d’hiver, vinaigrette aux noix

Eté 1952, Capri, Italie. Un yacht luxueux est amarré au loin, bercé par les flots paresseux de la méditerranée estivale. Un homme bedonnant, à la moustache fine, au regard blasé,  nage non loin de la fastueuse embarcation. Il sort de l’eau , s’ébroue nonchalamment et traîne son ennui et sa silhouette imposante vers l’hôtel le plus proche :El gatto bianco (le chat blanc), un hôtel connu de toute la jet set de l’époque....

Read More


Cake aux pommes , aux noix et à la cannelle

Nasreddine Hodja plantait un pommier dans son jardin quand le sultan vint à passer ; il s’arrêta et dit à Nasreddine, d’un ton moqueur : – Voyons, Nasreddine ! Pourquoi te donnes-tu tant de peine ? Tu ne mangeras jamais les fruits de ce pommier. Tu sais bien que tu mourras avant qu’il ne commence à produire des pommes....

Read More


Salade de jeunes betteraves rôties au bleu et aux noix, bâtonnets de polenta au persil

On y glorifierait l’absurde et on y porterait l’insignifiance aux nues.  La pertinence serait bannie, l’inutile célébré, l’impossible exalté. Dans le département des adynata (de « adynaton » : impossible en grec), on étudierait l’histoire de la roue dans les empires précolombiens, l’usage de la tomate dans la cuisine médiévale écossaise, l’imprimerie aztèque, l’iconologie braille ou encore la dendrologie (étude de l’âge des arbres ) islandaise....

Read More


Céleri rave en croûte de sel, salade de lentilles  et vinaigrette à la claytone de cuba (pourpier d’hiver)

« Légumes, morfondants légumes. Je pense à ces femmes dont la vie s’est écoulée à l’ombre de vos épluchures, et le couteau luisait, tricotant dans leurs doigts. Légumes vos couleurs tristes, vos déchets, votre consistance. Certainement je ne hacherai pas menu le salsifis des reproches, le rutabaga des voyez-vous bien, le navet des raisons sans fin, la rave, la rave. Je laisse aux moisissures les objections à gueule de tomate, les arguties à fond d’artichaut, les cris de putois de la courge, tout un vrai raifort critique. » Aragon, traité du style, 1927....

Read More


GhryibaMenkoucha

« A quoi servent les petites gâteaux ? » « A raconter sa vie ».Telle était l’invariable réponse de ma grand-mère paternelle à ma question enfantine obsédante. Je me souviens de ces après-midis languissantes ,dont seuls les pays du sud ont le secret, où cette même grand-mère me trainait, endimanchée, prendre le thé avec ses copines. Nous franchissions alors un pont entre deux mondes, entre le Rabat ville nouvelle avec ses immeubles art-déco et ses boulevards dessinés à l’équerre, et la médina , l’ancienne ville, jalousement préservée derrière ses murailles rouges de l’époque almohade....

Read More


hoummous lentilles et dukkah

Haut les cœurs et la frimousse en pensant aux joies du hoummous , qui _si vous ne vous vivez pas au fin  fond de votre brousse, commence à devenir un mets connu dans nos occidentales tablées. Mais ne nous gaussons point, et d’un geste ample du burnous découvrons la chose. Nous avons ici affaire à un houmous effrontément tricheur car à l’origine « hoummous » veut-dire pois-chiches en arabe. Hors ici on virevolte, on consulte le contenu de son placard à légumineuses, on kidnappe les lentilles corail, on récupère quelques carottes menacées de rabougrissement......

Read More