Wontons à la viande hachée et au chou vert, bouillon citronnelle-gingembre

Wontons à la viande hachée et au chou vert, bouillon citronnelle-gingembre
Hind
par

Quelque part sur la terre, dans un futur lointain. Ou peut-être proche

La guerre n’est plus qu’un lointain souvenir, à peine une réminiscence , tandis que famines, maladies, catastrophes naturelles ont disparu à tout jamais.

Les inégalités n’existent plus, tout comme l’art, la gastronomie , les poils de barbe ou les yeux de couleur autre que marron. Les religions sont totalement éradiquées, les particularités physiques aussi : les humains se ressemblent quasiment tous, comme des pois dans leur gousse.

Il pleut seulement la nuit et l’on meurt à 62 ans. Partout, sans distinction.

Les hommes mangent désormais  des ‘gatototaux’ contenant tous les nutriments nécessaires à leur bien-être et boivent uniquement du coca.

La terre est totalement unifiée sous un seul gouvernement ; Mars, Venus, la lune et Mercure ont été colonisées. Il n’y a plus qu’une seule et unique langue à travers tout l’univers. Quatre prénoms sont disponibles pour les individus males. De même quatre prénoms sont autorisées pour les individus femelles. Quatre, ni plus, ni moins.

Cet univers totalement rationnel est rendu possible car le monde est  désormais géré par une intelligence artificielle suprême : UniORD.

UniORD contrôle les déplacements de toute la population grâce à un bracelet électronique fixé à chaque poignet.

UniORD choisit les métiers et les conjoints de chaque être humain sur la planète et détermine même qui doit se reproduire.

Chaque semaine, tous reçoivent un traitement hormonal sous forme de piqûres : les médicaments aident à augmenter la résistance du système immunitaire tout en annihilant la moindre  volonté de révolte , d’agressivité ou d’iconoclastie.

UniORD sait tout. UniORD régule tout. UniORD gère la moindre nanoseconde de vie sur terre.

UniORD aime l’ordre, UniORD aime l’uniformité. Toute forme d’originalité est considérée comme un virus avant d’être impitoyablement éliminée.

Dans cet univers totalement maîtrisé, vit un petit garçon LI RM35M4419 doté de deux particularités : des yeux vairon et un surnom ,‘Copeau’, attribué par un  grand père excentrique  qui a participé à la création même d’UniORD.

Ce détail suffit à jeter l’opprobre sur Copeau qui commence petit à petit à mener des actions subversives et à s’interroger sur le sens de sa vie : le grain de sable est dorénavant jeté dans les rouages de la machine. Copeau à l’œil vert se lance dès lors dans une grande odyssée pour retrouver son humanité.

Qu’adviendra-t’il de Copeau ? Comment affrontera-t’il UniORD? Un monde uniforme, sans guerre sans maladies mais sans saveur  vaut-il mieux qu’un monde géré par des humains donc forcément chaotique ?

Vous le saurez en lisant le formidable roman d’anticipation de Ira Levin : un bonheur insoutenable (‘This perfect day’). Cette dystopie glaçante , écrite en 1970 ,nous interpelle profondément sur le sens de notre évolution technologique tout en nous rappelant l’essence de notre humanité.

On ne sort pas vraiment indemne de la lecture de ce roman aux accents prophétiques, tant cette vision rationaliste poussée à l’extrême nous fait frémir en ces temps où le moindre quidam dans la rue a les yeux rivés sur un écran quelconque , aux prises avec des myriades d’algorithmes  et d’ intelligences artificielles  dans une espèce de grande hypnose planétaire.

J’en suis sortie en ayant faim aussi ! Cette vision mortifère d’une humanité ne mangeant plus que des ‘gatototaux’ m’avait proprement abattue. Quoi donc : plus de textures, plus de parfums, plus de terroirs, plus de saveurs ! Il y avait de quoi aller se réfugier dans sa cuisine pour se concocter fissa n’importe quel plat

Il me fallait du chaud, du réconfortant, du parfumé surtout que la journée était grise comme un écrin d’ordinateur. Et c’est lors d’un voyage galactique au fin fond de mon congélateur  que je découvris des feuilles wonton qui se prélassaient sans vergogne.

Ni une ni deux la soupe du jour fut lancée. Cette soupe est un peu à l’image du mois de Mars : un mois de l’entre-saison , où les légumes d’hiver s’accrochent encore tandis que le printemps n’a pas encore donné sa pleine mesure en récoltes maraîchères. J’y ai donc mêlé du chou vert, des champignons (bruns et séchés), du poireau mais aussi les premiers oignons nouveaux.  S’il vous reste des ravioles vous pouvez les déguster avec un peu de sauce aigre douce comme je  le fais sur une photo.

vapeur et soupière: à bas les gatototaux!

Pour 4 à 6 personnes

Pour les ravioles wonton :

  • Un paquet de feuilles de wonton décongelé (ravioles à la farine de blé en vente en magasins asiatiques, mais on en trouve aussi en bio maintenant)
  • 400g de viande de bœuf hachée biologique(attention à ne pas prendre de la  viande hachée déjà salée, comme j’en ai déjà vu hélas)
  • 1 petit oignon rouge haché finement
  • 2 tiges d’oignons nouveaux finement émincées
  • 6 feuilles de chou vert frisé (chou de milan par exemple)
  • 1 c à S  de sauce soja ou de tamari
  • 1 c à S  de mirin (vin de riz pour cuisson japonais)
  • 4 c à s de coriandre hachée
  • 2 cc de gingembre frais haché
  • 1  gousses d’ail pilée avec un peu de sel
  • Poivre du moulin

Bouillon

  • 2 cm de gingembre frais
  • 2 tiges de citronnelle
  • 2 gousses d’ail légèrement écrasée avec un pilon et non épluchées
  • 3 tiges d’oignons nouveaux
  • 2 c à s de sauce soja ou de tamari
  • 1 litre d’eau

Garniture de légumes :

  • 1 navet boule d’or  émincé finement(à la mandoline ou à l’aide d’un bon couteau)
  • 1 poireau
  • 2 tiges d’oignons nouveau
  • Une poignée de champignons bruns
  • Une dizaine de champignons séchés (ici trompettes de la mort séchées, facultatif, mais rajoute de l’umami)
  • Une poignée de feuilles de coriandre

Bouillonnons :

Émincez finement le gingembre sans l’éplucher (nous sommes en bio sur le blog  ici et le bouillon sera  filtré )

Écrasez les gousses d’ail sans les éplucher (c’est un mantra , je vous le dis !)

Coupez les oignons nouveaux en gros tronçons.

Enlevez la première écorce des citronnelles puis coupez les tiges en biais en tronçons de 3 cm environ

Jetez tout ce petit monde dans une grande marmite, couvrez avec le litre d’eau, ajoutez le tamari (ou la sauce soja). Portez à ébullition puis baissez le feu, couvrez et laissez cuire à feu moyennement doux (4 sur induction) pendant 30 mn environ. Enfin de cuisson vérifiez l’assaisonnement , puis filtrez le bouillon au chinois ou à  l’aide d’une passoire fine.

Wontonnons :

Blanchissez les feuilles de chou pendant 6 à 7 mn dans l’eau bouillante salée, egouttez et passez à l’eau froide. Coupez chaque feuille en deux dans le sens longitudinale puis émincez finement.

Mélangez le chou avec tous les autres ingrédients de la farce : allez-y avec les mains, c’est plus sur et plus jouissif.

Passons à l’atelier wonton : à l’aide d’un pinceau trempé dans de l’eau froide, badigeonnez les contours de la raviole. Placez environ une  cc bombée de farce au centre puis refermez en carré comme indiqué sur la photo ci-dessous en pinçant bien. Recommencez jusqu’à épuisement des ingrédients ou du cuisinier.Vous pouvez aussi refermer en triangle ou en bourse selon vos envies et vos talents.

Huilez légèrement votre panier vapeur pour empêcher les ravioles d’attacher, puis faites les cuire environ 20 mn à la vapeur douce (5-6 sur induction) : je n’ai personnellement pas de cuit-vapeur, je dispose des paniers en bambou ou mon panier à couscous sur une marmite d’eau frémissante et le tour est joué.

Assemblons:

Émincez finement les ingrédients de la garniture : navet, champignons, poireau et oignons nouveaux

Réchauffez le bouillon filtré puis ajoutez tous les légumes émincés ainsi que les champignons séchés : laissez les cuire dans le bouillon à feu moyen pendant une dizaine de minute.  Hors du feu ajoutez les feuilles de coriandre. Rectifiez l’assaisonnement si besoin est.

Servez un bol de bouillon par personne surmonté de 3 à 4 wontons. Slurpez et mordez! En vous réjouissant de ne pas avoir de ration de gatototaux. UniMerci.

print
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *