Falafels aux pois cassés, sauce yaourt et tahiné

Falafels aux pois cassés, sauce yaourt et tahiné
Hind
par

Pois et pois-chiches se scrutaient perfidement dans le placard à légumineuses. Nul poisseux mystère, il fallait pointer du doigt lesquels auraient  les joies des poêles peinardes des dimanches pointilleux. Point d’hésitation, il fallait trancher dans le vif , couper dans le gras, sabrer dans les tergiversations, polissonner l’humble légumineuse .

Pendant que les mains poireautaient de concert, le cerveau  pinaillait, les esprits s’agitaient . Ah ce n’était pas la poilade attendue !

Mais d’une franche poignée, la cuisinière des chaumières mit fin à cette foire d’empoigne poignante.

Tout cela finit poliment en falafels.

Parce que c’était eux ,parce que c’était moi.

Parce que les mystères du levant tout ça, tout ça.

Parce que les pois cassés apportent une couleur verte insolente au célébrissime falafel.

Parce qu’il fallait vider les placards d’un air docte et matois

Parce que le pois nous court sur le haricot depuis le néolithique : l’une des premières espèces végétales cultivées par l’homme, songez donc. Alors des siècles d’histoire nous contemplent et cela tombe bien: il parait qu’on fabriquait déjà des falafels du haut des pyramides.

Et parce qu’il faut bien sortir sa friteuse au moins une fois par an( nous sommes en Belgique tout de même).

Pour une quinzaine de falafels (de la taille de cette célèbre balle de golf qui hante tous les bouquins de cuisine) :

  • 150g de pois cassés mis à tremper la veille
  • 150g de pois-chiches mis à tremper la veille
  • 1 petit oignon blanc
  • 2 gousses d’ail pilées avec un peu de gros sel
  • 1 petit bouquet de persil plat
  • 1 petit bouquet de coriandre
  • 1 cc de cumin moulu
  • 1 cc de coriandre moulue
  • ½ cc de paprika
  • ½ cc de sel
  • ½ cc de poivre moulu
  • Un poil de muscade fraichement râpée
  • ¼ cc de bicarbonate de soude
  • 2 c à s de farine
  • huile végétale pour friture

Sauce yaourt-tahiné

  • 1 gousse d’ail pilée avec un peu de sel
  • Le jus d’un demi-citron
  • 2 c à s de tahiné (pate de sésame, en vente dans tous les magasins biologiques)
  • 150g de yaourt
  • ½ cc de cumin
  • Sel au gout

Saisissez-vous de votre couteau le plus fidèle et hachez l’oignon, le persil et la coriandre

Sortez votre plus beau mixer et jetez-y les deux pois, l’oignon, les herbes et l’ail pilé. Mixez tout ça fissa mais attention : le but n’est pas d’obtenir une purée mais simplement des légumineuses bien moulues en mixant par petites pulsions.

Ajoutez la farine, le bicarbonate et les épices et mixez à nouveau, histoire de bien mélanger la mixture falafelienneFalafelsPois5

Oubliez la pate à fallafel au moins une heure trente au réfrigérateur histoire de pouvoir la façonner plus facilement.

Trompez le temps d’attente en bricolant la sauce : mélangez tous les ingrédients de la sauce et fouettez comme un malpropre. Réservez au frais.

Chauffez la friteuse à 180°C

Haro sur les falafels! Sortez le mélange de son exil réfrigéré et formez des boulettes de la taille d’une grosse noix ou d’une balle de golf: métaphores sportives mises à part, le but est de faire des boulettes d’une taille moyenne pour qu’elles prennent correctement la friture. Façonnez délicatement et rapidement sans vous échiner à fabriquer la boule parfaite. On est entre nous.

Plonger les falafels dans la friture pendant 4 mn.

Egouttez et servez chaud avec la sauce dans un petit bol et des quartiers de citrons. On peut aussi servir avec des piments verts ou des navets en saumure comme au levant pour jouer sur les textures et les saveurs. Sahha !FalafelsPois6

print
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *