Curry d’aubergines à la mode du Chettinad, chutney au coco et aux herbes, riz au safran

Curry d’aubergines à la mode du Chettinad, chutney au coco et aux herbes, riz au safran
Hind
par

Un film indien de 3h40 avec comme sujet principal un match de cricket : j’étais comme vous  ami lecteur, je ne voyais pas bien ce que j’allais faire dans cette galère. Grossière erreur ! Il s’avère que Lagaan, donc un  film Bollywood  de 3h40 avec comme sujet principal un match de cricket , est devenu mon meilleur remède à la mélancolie ! Ne serait-ce que pour la fabuleuse bande son composée par le légendaire A.R Rahman, digne successeur en moins déjanté toutefois, de R.D Burman dont j’avais eu l’occasion de vous parler dans cette recette de velouté de betterave.

(Le lecteur attentif notera une certaine flemme de transcrire les prénoms indiens de ces deux musiciens de génie).

Mais de quoi ça cause, je vous sens perplexe , voire moqueur n’est-il pas? L’histoire est très simple : en 1893, les habitants du petit village fictif de Champaner, se révoltent contre l’occupant anglais pour ne plus payer le lourd impôt du Lagaan. Pour arbitrer la décision finale, tout le monde décide d’un commun accord d’organiser un épique match de cricket entre anglais d’une part et autochtones d’autre part.

10 bonnes raisons de voir cet opus réjouissant loin des sentiers battus :

1) D’abord l’acteur principal, Aamir khan : mais oui pour le plaisir des yeux car notre héros , Bhuvan de son p’tit nom,est loin d’être désagréable à regarder et joue très bien le rôle de jeune-premier-paysan-héros-malgré-lui . Et puis Aamir a une filmographie intéressante avec des choix de films plus exigeants que la moyenne tout en étant plutôt engagé dans de nobles causes , dans la vraie plus que véritable vie.

2)Aamir khan on disait !  (oui j’attends toujours hélas sa réponse à ma demande en mariage).

3)La bande son redoutable:lLes chansons de même que les chorégraphies sont à couper le souffle dans Lagaan! Ghanan Ghanan (qui annonce la pluie dans le village, à chanter les jours de drache nationale), le superbe Radha Kaise Na Jale (l’histoire d’amour du Dieu Krishna pour la belle Radha), Mitwa (les villageois se battent pour leur terre), O rey chhori (une sautillante love song), Chale Chalo (un hymne sportif et véhément à la Rocky, très rythmé !),le magnifique O Paalanhare (une prière méditative et incroyablement sereine voire cathartique,adressée aux dieux pour aider les villageois à gagner leur match, idéale pour une séance de yoga ou plus prosaïquement une sieste digestive, chair de poule assurée).

4)Parce qu’on dépose ses neurones aux vestiaires : les anglais sont tous trèèèèèèèèèes méchants, les indiens sont tous extrêêeeeeemement gentils. Mais on ne boude pas son plaisir pour un film construit sur le ton de la fable. Ceci dit il y a des exceptions comme la jolie Elisabeth , une anglaise bon teint qui tombe amoureuse de notre héros indien, bien entendu.

5)Parce que c’est une belle leçon de tolérance : l’équipe indienne est composée d’hindous,de musulmans , d’intouchables ,de brahmanes, bref Bhuvan est un héros rassembleur et charismatique , symbole de paix et d’union par delà les religions, castes et croyances . (on disait que c’était une fable hein, ahum).

6)Parce qu’on comprend (presque) enfin les règles de ce jeu abscons aux origines obscures pour les non-anglophiles qu’est le cricket, lors d’un match de légende, façon Rocky  Balboa( eye of the tiiiiiiiigeer rrrrhhhh)

7)Parce que les couleurs et les chorégraphies sont jouissives : cf point 3

8)Parce qu’il n’y a pas qu’Aamir Khan qui est  agréable à regarder : L’héroïne jouée de manière très charmeuse par Gracy Singh se défend bien.( Hélas depuis peu tombée dans  l’oubli cinématographique visiblement). Gracy par ailleurs danse très bien: il faut l’admirer dans la chorégraphie de Radha Kaise Na Jale!

9)Parce que les personnages secondaires sont hauts en couleur !

10)Parce qu’on connait d’avance la fin mais on adore le chemin totalement invraisemblable  mais assumé pour y arriver.

Et comme j’avais décidé de cuisiner sous étendard indien , j’ai bien entendu mis la bande son de Lagaan en fond  hautement sonore et réjouissant. Une bande son que j’utilise par ailleurs pour faire du sport, repousser la morosité du métro bruxellois , anticiper l’ennui compact avant une réunion d’entreprise,ou pour métamorphoser les longs trajets en train par jour de pluie et grèves réunies. Effet jubilatoire garanti, croyez-moi sur parole(mais si).

Les aubergines sont de nouveau à l’honneur aujourd’hui dans une recette inspirée du chef indien Atul Kochhar, un familier des émissions culinaires de la BBC mais que j’ai adaptée légèrement car je n’avais point de feuilles de curry( tout le monde n’habite pas en face d’une épicerie indienne) tout en réduisant le nombre de piments (pression des convives !) et en rajoutant du curcuma pour faire honneur aux couleurs de Lagaan.  Ce curry est inspirée de la cuisine du Chettinad, c’est  dire du tamil nadu, au sud de l’inde, en tout cas d’après notre ami Atul : authentique ou pas ce curry a été dévoré sans crier gare par la maisonnée sans même chercher à le catégoriser vegan ( ce qu’il est),  mais nous n’aimons pas les tiroirs et les cases par chez moi.

Ce curry est extraordinairement addictif grâce  la sauce onctueuse  qui se fabrique toute seule avec la combinaison de l’amidon des pommes de terre, du lait de coco et des oignons hachés ainsi qu’aux épices douces (fenouil et coriandre) qui encensent le fondant de l’aubergine. Et il est encore meilleur préparé la veille et réchauffé.

J’ai accompagné le tout d’un vibrant riz au safran et d’un chutney à la noix de coco et aux herbes qui a apporté une fraicheur bienvenue et un parfum approuvé par la tablée.

A vos cocottes!

Pour 4 personnes:

Curry d’aubergines au lait de coco  façon chettiar :

  • 3 belles aubergines (environ 750g)
  • 3 pommes de terre moyennes
  • 3 tomates moyennes
  • 2 oignons hachés
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 1,5 cc de piments frais épépinés et hachés( ou plus selon goût pour un effet hot atténué par la douceur du lait de coco)
  • Une tige de céleri vert avec feuilles, grossièrement hachée(ou une dizaine de feuilles de curry fraiches si vous pouvez vous en procurer, les sèches n’ont pas un grand intérêt gustatif)
  • 400ml de lait de coco(Celui d’OXFAM, à 99% de teneur en noix de coco est imbattable à mon humble avis!)
  • 100ml d’eau
  • 1 c  à s de concentré de tomate
  • 1 c à s de graines de fenouil
  • 3 c à s de graines de coriandre
  • 1 bâton de cannelle
  •  1 cc de curcuma frais râpé (ou ½ cc de curcuma en poudre)
  • Une poignée de coriandre fraiche hachée pour servir
  • Huile végétale pour la cuisson (olive ou tournesol)

Chutney de noix de coco aux herbes et aux amandes

  • 40g de noix de coco sèche
  • 40g d’amandes avec peau
  • 40g de coriandre fraiche  hachée (tiges et feuilles comprises)
  • 30g de feuilles menthe fraiche
  • Le jus d’un demi-citron
  • 1 cc de gingembre frais haché
  • Sel, poivre

Riz au safran et  à la cardamome

  • 500ml de riz basmati (mesurez avec un verre doseur)
  • 650 ml d’eau
  • 1 cc de safran en filaments
  • ¼ cc de sucre
  • 6 graines de cardamome verte
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 cc de sel
  • 2 c  s d’huile de tournesol

 

Riz safran cardamomeLe Riz vibrant :

Pilez la cardamome au mortier puis mélangez-la avec le safran, le sucre et 3 c  s d’eau chaude : laissez infuser pendant une demi-heure au moins.

Pendant ce temps lavez le riz à grande eau jusqu’à ce que l’eau ne soit plus trouble (3  à  5 fois), égouttez puis laissez tremper le riz pendant une demi-heure dans de l’eau froide. Égouttez  de nouveau.

Dans une marmite  à couvercle, chauffez l’huile de tournesol à feu moyen. Ajoutez le bâton de cannelle et le riz et dorez pendant 2 à 3 minutes  en remuant sans cesse  à l’aide d’une spatule en bois, jusqu’ ce que le riz soit bien enrobé de matière grasse.

Ajoutez l’eau et le sel, portez à ébullition puis baissez le feu au minimum, couvrez et laissez cuire pendant 25 minutes.

Coupez le feu, découvrez puis ajoutez le mélange de safran et de cardamome en remuant un peu n’importe comment de manière à ce que le riz soit enrobé de safran. Couvrez de nouveau et laissez reposer au moins 10 minutes avant de servir en mélangeant le riz délicatement une dernière fois

CurryAubergineChettiarLe curry revigorant:

Sus aux légumes : ôtez les pédoncules des  aubergines avant de les couper en quatre. Pelez les pommes de terre puis coupez-les en gros dés. Mondez les tomates et coupez-les en quatre également (les tomates pas les cheveux)

Pilez l’ail, les graines de coriandre et le piment avec un peu de sel au mortier

Chauffez 3  c  s d’huile végétale  feu moyen dans une cocote avant d’ajouter le bâton de cannelle, le céleri vert, le curcuma et les graines de fenouil. Laissez tout ce petit monde odorant rissoler pendant cinq minutes

Versez les oignons, le mélange d’ail pilé avec le  piment et les graines de  coriandre avant de faire suivre avec les patates et les aubergines. Dorez pendant une dizaine de minutes jusqu’à ce que les aubergines commencent à ramollir.

Mouillez avec le lait de coco et 100 ml d’eau, ajoutez les tomates et le concentré ,couvrez et laissez mijoter  à feu moyennement doux pendant une demi-heure jusqu’à  ce que les aubergines soient fondantes et les pommes de terre bien cuites.

Servez avec une généreuse poignée de coriandre hachée, ajoutée hors du feu.

CurryAubergine9Le chutney gouleyant:

Faites tremper la noix de coco mélangée avec les amandes dans de l’eau en mouillant à hauteur pendant une petite demi-heure.Égouttez.

Jetez tous les ingrédients dans votre mixer fétiche, mixez par petites pulsions, salez et poivrez puis réservez au frais jusqu’au moment de servir. Il vaut mieux préparer le chutney au dernier moment pour conserver sa belle couleur verte.

Servez tout ce petit monde en même temps en essayant d’avaler dans la même bouchée du chutney, du riz et du curry: effet béatitude garanti juste avant de commencer joyeusement les 3h40 ci-dessous!Rassurez-vous , une entracte est prévue  à la moitié du film(histoire de terminer la marmite de riz). Chale Chalo!

Un plaisir des sens!

Un plaisir des sens!

print
Partager

Commentaires

  1. Tu as réussi un deux en un, là: me donner envie de cuisiner un curry d’aubergines (là, maintenant, tout de suite) et re-regarder Lagaan (j’ai le dvd, mais ça fait des années que mon lecteur dvd est en rade, faut que je trouve une solution!). Bises et bon weekend!

    • Ah Lagaan!je l’ai revu une dizaine de fois depuis sa sortie et chaque fois la magie opère:) Faut se lancer!:)Ce film a plus de dix ans et pas une ride!
      Et l’association chutney frais et curry d’aubergines onctueux a fait des heureux ici;-)

    • Sinon les liens en streaming existent :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *